Dans la lutte contre la criminalité subversive, les frontières nationales semblent constituer un obstacle majeur. L’EURIEC soutient les partenaires dans l’approche administrative de la criminalité transfrontalière.

Notre objectif

Les criminels utilisent délibérement les frontières des pays pays pour masquer leurs activités aux gouvernements et aux forces de l’ordre. L’objectif de l’EURIEC est de renforcer la coopération administrative transfrontalière entre la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas en fournissant un soutien sous forme d’études de cas, en sensibilisant à l’approche administrative de la criminalité transfrontalière et en supprimant les obstacles.

Ce que vous pouvez attendre de nous

Soutien dans la casuistique

Nous soutenons et conseillons les autorités administratives en matière de coopération internationale et d’échange d’informations afin de lutter contre la criminalité organisée. A cette fin nous organisons entre autres de plateformes d’experts. Nous recueillons également des bonnes pratiques et stimulons l’échange de bonnes pratiques en produisant des manuels et des documents de synthèse.

0

cas

0

Belgique Pays-Bas

0

Allemagne Belgique

0

Pays-Bas Allemagne

Une cantine néerlandaise fermée, déménage en Allemagne

Aux Pays-Bas, une cantine est fermée en raison d’activités liées à la drogue. Sur les médias sociaux, on voit que l’entreprise ouvre un nouveau restaurant du même nom, mais maintenant juste de l’autre côté de la frontière, en Allemagne. Pour éviter que le problème ne s’étende, le maire néerlandais informe son collègue allemand de la fermeture.

Cette coopération avec divers organismes gouvernementaux doit aussi se faire au-delà des frontières nationales. Sinon, les criminels en abuseront impitoyablement en un rien de temps. Et puis vous obtenez ce qu’on appelle « l’effet de lit à eau ». Si vous poussez en Belgique, vous en ressentez les répercussions en Allemagne ou aux Pays-Bas, et vice versa.

klant zaca

Jan Jambon, ancien ministre de la sécurité et des affaires intérieures de Belgique

Nous mettons en place un réseau international de professionnels

En plus de soutien dans la casuistique, nous construisons constamment un réseau international de professionnels. De cette manière, les experts des différents pays savent se retrouver plus rapidement et la conscience commune de l’approche administrative contre la criminalité subversive est accrue.

0

plates-formes d’experts

0

réunions de réseau

0

manuels juridiques

Plate-forme d’experts Anvers – Tilburg

La ville d’Anvers souhaitait avoir un aperçu des possibilités d’interroger les municipalités néerlandaises sur les informations relatives aux résidents néerlandais dans le cadre des procédures d’obtention de permis. La plate-forme d’experts a permis de comparer les cadres juridiques en Belgique et aux Pays-Bas.

En savoir plus

Nous constatons maintenant que les maires commencent à reconnaître les signaux. Par exemple, ils voyaient les membres des gangs de motards comme des hommes à l’extérieur rugueux mais avec de bonnes intentions. Cette image a changé. Aujourd’hui, il faut une licence pour créer un club-house dans 32 communes du Limbourg belge, mais la vigilance est également accrue, par exemple pour les galas de boxe et les tournées des clubs de motards. Notre aperçu de tous les instruments juridiques aide les municipalités dans ce domaine.

klant zaca

Annemie de Boye, coordinatrice ARIEC Limburg (Belgique) & membre du groupe de pilotage de l’EURIEC

Historique de l’EURIEC

Le 17 mai 2018, le RIEC Limburg a été chargé, en concertation avec les ARIEC belges et les autorités compétentes de Rhénanie du Nord-Westphalie, de donner du contenu à un Centre eurégional d’information et d’expertise (EURIEC) pour soutenir l’approche administrative de la criminalité organisée transfrontalière. La mission a été confiée par Jan Jambon (alors ministre de la sécurité et de l’intérieur de Belgique), Herbert Reul (Innenminister Nordrein-Westfalen) et Ferdinand Grapperhaus (ministre de la justice et de la sécurité des Pays-Bas).

Soutien scientifique

Nous travaillons en étroite collaboration avec l’Université catholique de Louvain (B), Hochschule für Polizei und öffentliche Verwaltung Noordrijn-Westfalen (HSPV NRW) et l’Université de Maastricht (N). Le HSPV NRW et la KU Leuven apportent un soutien substantiel et juridique au projet EURIEC en testant les résultats dans des cas concrets. L’Université de Maastricht soutient l’amélioration effective de l’approche administrative et de la coopération transfrontalière dans les trois pays.